Dans un État, on distingue généralement trois grandes fonctions : législative, exécutive et juridictionnelle. Ces fonctions sont distinctes, en vertu de ce que l’on appelle la séparation des pouvoirs.

La première consiste à faire les lois (et à contrôler l’exécutif), la seconde à les proposer et les exécuter et la troisième à les appliquer aux cas d’espèce lorsqu’il y a un litige : c’est la fonction de juger.

Elles se caractérisent par un haut niveau d’indépendance et d’impartialité, principes de base de notre démocratie.

Les institutions publiques auxquelles la fonction de juger est confiée sont désignées par le terme générique de « juridictions ». Certaines d’entre elles sont appelées des « tribunaux », d’autres des « cours », ces dernières occupant une place supérieure dans la hiérarchie. Il y a d’autres dénominations, comme celle qui s’attache au Conseil d’Etat.
En Belgique, il y a trois grandes familles de juridictions, trois « ordres juridictionnels » :

 la Cour constitutionnelle ;

 les juridictions judiciaires, formant l’ordre judiciaire ou le pouvoir judiciaire (parfois appelées aussi les « juridictions ordinaires »), avec à leur sommet la Cour de cassation ;

 les juridictions administratives, avec à leur sommet la section du contentieux administratif du Conseil d’État.

Mots-clés associés à cet article : Cour, Juridiction, Pouvoir judiciaire, Tribunal,

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous