Accueil > ... > Forum 5040

L’avertissement de Jean De Codt : l’occasion d’une réflexion sur la Justice

1er juin 2016, 14:25, par Gisèle Tordoir

Cet article est vraiment très intéressant et très compréhensible. Ce qui n’est pas toujours le cas. Les propos de monsieur De Codt sont à la fois courageux et tellement réalistes. Il est clair que la justice est en mal de fonctionnement optimal. Je ne comprends toutefois pas les propos de l’intervenant Martin "Les restrictions budgétaires aveugles qui entraînent la non-publication des places vacantes des magistrats et personnel judiciaires (dans la plus grande illégalité)". Rien qu’en allant sur le site du CSJ, je trouve l’onglet "places vacantes", reprenant les places vacantes paraissant dans le Moniteur Belge...Les restrictions budgétaires ont, certes, quelque chose à voir avec les défauts de fonctionnement adéquat mais elles ne sont pas les seules, à mon avis. Et puis, comment s’expliquent-elles (les restrictions) alors que pour le citoyen qui est amené à faire appel à la justice ou à la "subir", le cas échéant, la TVA est passée de 6% à 21% ??? Où passe cette augmentation de TVA ? Augmentation qui, elle, pénalise celui qui fait appel à un avocat dans le cadre d’une procédure ! Je ne trouve, de plus, aucune excuse à qui que ce soit, et certainement pas dans la justice, la possibilité "...d’être plus facilement sensible à la tentation de céder à une pression politique ou d’accepter de l’argent pour décider dans un sens ou dans un autre." Peut-être suis-je naïve ou utopiste mais je mets la justice à ce point à un haut niveau dans notre société que je ne conçois le choix de cette profession que comme une réelle volonté de rendre le jugement équitable, de faire du droit un modus operandi intègre, exemplaire, idéal. Mais, peut-être, ceci tient-il d’un idéalisme dépassé par la réalité actuelle ?...J’aime le droit, j’affectionne tout particulièrement la vraie justice (indépendante, juste, rapide et efficace), j’exècre ce qui est injuste et ne me résigne pas à croire qu’aujourd’hui il ne serait plus possible pour la justice de fonctionner correctement. A défaut, quel pilier de notre société mériterait encore le respect ? La justice est indispensable, vitale pour toutes et tous.

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document