Déconcentration

13 septembre 2009

La déconcentration est le procédé de la gestion de l’administration qui autorise la localisation de certaines de ses activités dans des parties du territoire autres que leur lieu principal d’exercice. Il s’agit en réalité de la création de bureaux, de services, etc., qui restent sous le pouvoir hiérarchique de l’autorité principale.

Ainsi, par exemple, si le ministre des Finances, qui exerce ses fonctions à Bruxelles, dirige l’administration fiscale de l’autorité fédérale, il garde la hiérarchie sur les nombreux bureaux disséminés sur l’ensemble du territoire pour assurer la perception des différents impôts ainsi que leur contrôle ; chacun de ces bureaux est créé en vertu du procédé de la déconcentration.

Autre exemple : les différents services de la police fédérale.

Ces bureaux et services déconcentrés ne disposent d’aucune autonomie par rapport à leur autorité hiérarchique.

Mots-clés associés à cet article : Administration, Déconcentration, Pouvoir hiérarchique,

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous