Accueil > ... > Forum 2847

Interview de France Blanmailland, nouvelle présidente du Conseil supérieur de la justice

21 octobre 2014, 19:32, par Franco Vitiello

Le juge d’instruction chargé de l’enquête et le policier chargé d’auditionner les suspects organisent volontairement des auditions "bidons" qui ne portent pas sur les faits dénoncés de sorte à rendre volontairement un non-lieu dans une affaire où des hauts fonctionnaires de l’Administration sont les suspects.

Que fait dans ce cas le Conseil Supérieur de la Justice, chargé de contrôle du fonctionnement de la justice ?

Il gère cette corruption par des dossiers dits "innombrable" de sorte que leur acolytes (juge d’instruction et polices) ... ne puissent pas être inquiété

Etterbeek, Franco Vitiello

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document