Accueil > ... > Forum 7020

Le Comité des droits de l’homme des Nations Unies reproche à la France d’avoir validé le licenciement d’une gardienne d’enfant ayant porté le foulard islamique : le « droit souple » (« soft law ») est-il en train de gagner une manche ?

17 novembre 2018, 20:36, par Amandine

Merci pour cet article.

je viens de lire "Comment le voile est tombé sur la crèche", de Caroline Eliacheff, qui explique le projet de cette crèche, la formation qu’elle a apportée à la plaignante, tout le travail accompli en faveur de et avec les femmes musulmanes du quartier.

Un tel revirement d’attitude de la part de cette dame, qui avait adhéré au projet et en a tiré profit pour son épanouissement professionnel et personnel, est interpellant. A-t-elle été instrumentalisée, et guidée et financée dans ces nombreuses procédures, par des fondamentalistes du coin ? Avec pour effet de ruiner les efforts de ceux et celles qui ont fondé et soutenu le projet de la crèche Baby-Loup, et sans doute, vider la caisse de la crèche.

Quant au Comité des droits de l’Homme de l’ONU :
Les citoyens suisses doivent se prononcer ce mois-ci sur une initiative visant à faire inscrire dans la constitution la suprématie du droit suisse sur le droit international.

,

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document