Accueil > ... > Forum 6582

Le droit au silence et Salah Abdeslam : mise au point pour un débat

21 février 2018, 12:03, par GeorgesOE

Ce qui est le plus interpellant dans la prise de position de Pierre Vandernoot c’est qu’il fasse partie de la Fonction publique. Comme je l’ai déjà exprimé à plusieurs reprises sur ce site, le Fonctionnaire doit non seulement donner l’image de la plus totale neutralité mais aussi avoir celle-ci comme règle de conduite.

A ce titre le cumul d’une telle fonction avec d’autres activités doit être totalement exclu. Si je peux encore, quoique difficilement, comprendre l’exercice de fonctions académiques, il n’en est pas de même pour d’autres activités.

Profitons de la situation que nous offre le présent site où Pierre Vandernoot est présenté ainsi :
Acte 1. « ..., président de l’Institut d’Etudes sur la Justice, assure la direction du site “www.justice-en-ligne.be”. Membre de plusieurs sociétés scientifiques et comités de rédaction, il est président de chambre au Conseil d’État et maître de Conférences à l’Université libre de Bruxelles. »

Acte 2. « Le site www.justice-en-ligne.be est une création de l’asbl Institut d’Études sur la Justice avec le soutien de la Fondation Bernheim ... ».

En conséquence, je ne vous cache pas que quand je lis les avis du Président Vandernoot sur un projet de loi ou d’arrêté, j’ai une alerte, notamment, « cumul » qui me vient à l’esprit.

Quant à l’opinion émise par un homme politique, fusse-t-il ministre, il est sain que nous puissions en prendre connaissance pour en tirer les conclusions qui s’imposent.

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document