Accueil > ... > Forum 6521

Du droit au silence à celui de mentir

2 février 2018, 11:37, par Gédé

Pas du tout d’accord avec les conclusions de ce texte :
Si l’on peut admettre le droit au silence pour éviter de tomber dans des excès telle la torture, toute entrave délibérée et démontrée au bon déroulement de la justice devrait être légalement sanctionnée, donc les mensonges de la défense (inculpé ou avocat).
Ce n’est pas parce qu’un défaut est inhérent à la nature humaine qu’il ne doit pas être sanctionné quand il entraine des conséquence néfastes ; ou alors il revient à admettre que les abus sexuels par exemple, ne sont pas un droit mais ne doivent pas être punis.
On pourrait ainsi considérer toutes les conséquence des caractéristiques de la nature humaine : cupidité, violence, ....
La nature humaine peut expliquer bien des délits mais ne peut en aucun cas les justifier, ce serait trop facile.

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document