Accueil > ... > Forum 5817

Comment l’avocat fixe-t-il ses honoraires ? Interview de Jean-Pierre Buyle, président d’Avocats.be

28 février 2017, 18:30, par Nadine Goossens

La fonction de Mr JP BUYLE (Président de l’Ordre des Barreaux francophones et germanophones) fait certainement autorité. Mais à quel niveau précisément ?

C’est intéressant à parcourir mais je ne pense pas que Justice en Ligne pose les bonnes questions, en conséquence de quoi il est illusoire d’y lire de bonnes réponses.

"En cas de désaccord persistant, les barreaux ont instauré des procédures d’avis ou des services de médiation de conciliation. Il suffit de saisir le bâtonnier compétent de l’avocat concerné. L’information sur ces procédures peut être obtenue sur les sites d’Avocats.be ou du barreau compétent. Ce service est gratuit et rapide."

Dans le cadre d’une plainte contre un avocat indélicat, quelle hiérarchie faut-il obligatoirement respecter entre les différentes autorités - l’Ordre des Barreaux, le Bâtonnier du Barreau, le Conseil de Discipline, l’appel , le CSJ, etc...- pour espérer concrètement une réelle considération du dossier au lieu de l’implacable et précipité "classement sans suite", laquelle tendrait à une résolution autre que la coûteuse et encombrante voie judiciaire ... pour autant que le justiciable ait le profil adéquat en plus ?

En effet, à Hollywood excepté, qui peut être assez naïf pour imaginer qu’un avocat plaiderait contre un confrère indélicat ? L’esprit d’à propos n’est pas toujours ponctuel.
Combien d’hypocrisie pour que des fantômes endossent un costume trop petit pour eux ?

Déplorer les conséquences quand on chérit les causes ?

 Celui du muet devant l’injustice.
 Celui du sophiste, qui ratiocine sur la perte de repères et l’opacité des textes.
 Celui du prudent qui ne prend pas parti ... et soutient de facto l’indélicat par son abstention.

"JPB : Le premier conseil à donner est de s’adresser directement à l’avocat, de lui poser des questions et d’essayer de comprendre"

Lorsqu’un litige de cet ordre surgit, il est illusoire d’imaginer pareil scénario.
On voit mal comment, de cette tambouille, de ce remue-méninge géant, de cette grand-messe oeucuménique, sortiraient des idées claires, cohérentes, à même de respecter et d’honorer l’Institution judiciaire dans un Etat de droit.

C’est une tâche fastidieuse que de cartographier un désert.

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document